• Besoin d'aide
    • 1 Comment me connecter à mon compte ?
    • 2 Comment connaître les avantages du Cercle ?
    • 3 Quelles sont les différentes classes ?
    Bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Actualités

Retraite
26 novembre 2019

Réforme des retraites : qui sont les gagnants et les perdants ?

Avec la réforme visant à unifier les 42 régimes existants, il y aura obligatoirement des gagnants et des perdants.

Réforme des retraites : qui sont les gagnants et les perdants ?

Qui sont les perdants…

 

Avec cette nouvelle réforme, de nombreux Français devront partir à la retraite plus tard que prévu. Les personnes bénéficiant de régimes spéciaux et les fonctionnaires de catégorie active, par exemple, qui peuvent aujourd'hui partir avant l'âge légal de 62 ans. Mais aussi celles qui ont commencé à travailler tôt et qui validaient les 43 ans de cotisations avant leurs 64 ans dans le système actuel.

 

D’autres devront également payer plus de cotisations, comme les professions libérales dont le taux de 28,12 % est supérieur au taux actuel. De plus, les personnes qui gagnent plus de 120 000 euros par an ne seront plus couvertes par le système. Elles devront donc trouver des alternatives.

 

Enfin, les cotisations seront moins rentables pour certains. « Il est prévu une rentabilité uniforme de 4,95 %, alors que certains régimes indépendants ont des rentabilités supérieures, voire très supérieures », explique Valérie Batigne, présidente de Sapiendo-Retraite, plate-forme de services et d'accompagnement à la retraite.

 

…et les gagnants ?

 

Tous les Français ne seront évidemment pas perdants. Certains cadres qui ont commencé à travailler tard pourraient par exemple partir plus tôt et sans décote avec la nouvelle réforme. Leurs droits à la retraite ne seront pas plus élevés pour autant, bien au contraire.

 

Les fonctionnaires ayant une grosse part de prime dans leur rémunération et dont la rémunération indiciaire augmente peu seraient également gagnants.

 

Ce nouveau système devait s'appliquer à toutes les personnes nées après 1963 et qui partiront à la retraite à partir de 2025. Cependant, la date d'entrée en vigueur de la réforme n’est pas encore certaine.

 

(Les Echos, Marie-Christine Sonkin, 15 novembre 2019)

 

 

NDLR :

 

Pour bien préparer sa retraite et s’assurer des revenus complémentaires, le Groupe Réside Études propose un investissement sûr qui offre jusqu’à 4,15 % HT/HT (1) de revenus locatifs garantis. Il propose des résidences avec services de grande qualité situées sur des emplacements stratégiques pour pérenniser l’investissement. Avec 30 ans d’expertise, le Groupe Réside Études gère plus de 31 000 logements et plus de 22 000 investisseurs privés lui font déjà confiance.

 (1) Dans le cadre de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP). Taux proposé sur certaines résidences selon les stocks disponibles ; Revenus nets de charges d’entretien, selon les conditions du bail commercial proposé par le Groupe Réside Études et ses filiales. Hors frais de notaire, hors impôts fonciers et taxe d’ordures ménagère

Les dernières actualités

  • 18 décembre 2019

    Retraite

    Réforme des retraites : que changera l'âge pivot ?

    La création d’un âge pivot à 64 ans pourrait avoir un impact sur votre future retraite.

    Lire la suite
  • 10 décembre 2019

    Retraite

    La réforme des retraites en 10 mots

    Âge pivot, clause du grand-père, système à points… Voici notre glossaire spécial réforme des retraites.

    Lire la suite
  • 17 octobre 2019

    Retraite

    Réforme des retraites : un risque de précarité...

    D’après un nouveau rapport de la Cour des comptes, le recul de l'âge légal de 60 à 62 ans a fait basculer...

    Lire la suite